29 C
France
lundi, septembre 27, 2021
More

    Derniers articles

    Préparer un trail de montagne : 8 conseils de pro pour y arriver !

    Vous rêvez d’un trail en montagne? De partir à l’aventure, dans vos baskets, en pleine nature ? Oui mais voilà, avant de se lancer, il faut être bien préparé.
    Voici quelques conseils.

    Step1 : on s’entraine avec les escaliers

    Ne riez-pas : ce sera votre première ascension. Entrainez-vous en montées, pour faire grimper votre cardio, tel Rocky Balboa. Optez pour une petite séance dans les gradins ou les tribunes d’un stade d’athlétisme par exemple : on gravit et on descend les marches le plus vite possible, une par une, puis deux par deux, et même trois par trois
    (avec mains sur les cuisses en montée), puis en squat. Si vous ne pouvez pas, entrainez-vous dans la vie quotidienne, entre troquant l’escalator du métro par les marches.

    Step 2 : on court sur tapis incliné

    Si vous en avez un chez vous, c’est le top, sinon, direction la salle de :fitness ( ou l’appartement de votre grand-mère qui en possède un) ! Courez, en augmentant progressivement l’inclinaison.
    Attention, une inclinaison de 10 %, par exemple est déjà énorme. Surtout, allez-y à votre rythme. Progressivement.

    Step 3 : on ne zappe pas le renforcement musculaire

    Vous connaissez l’adage? De la force, nait la vitesse ! La clé du succès en course à pied, et d’autant plus, du trail en montagne, c’est la force musculaire.
    C’est elle qui va permettre de mieux résister aux sollicitations que reçoivent les muscles, les tendons et les articulations à chaque impact du corps au sol. Elle améliore également l’efficacité et permet d’économiser les foulées. Comment l’augmenter? Dos contre le mur, pieds parallèles écartés de la largeur des épaules, cuisses perpendiculaires aux mollets, on tient en position assise (mais sans chaise) tout le temps du brossage des dents par exemple.
    N’hésitez pas à faire la planche: idéal pour le gainage.

    Step 4 : on varie les terrains

    Durant votre trail, vous allez connaitre des chemins plus sinueux, plus graveleux que d’autres… La route ne sera pas toujours un long fleuve tranquille. Il est donc important que vos chevilles soient préparées ! Alors, on diversifie au maximum les surfaces en courant sur l’asphalte, une piste d’athlétisme, de la terre battue, un chemin forestier, du sable…

    Step 5 : on pense au ravitaillement

    Que ce soit lors d’une course officielle ou pour une simple sortie, il va falloir penser à prendre des vivres. N’oubliez pas d’investir dans un sac à dos avec une poche d’eau, et
    on emmène barres de céréales et gels afin de tenir le coup. Pour ces derniers, pensez bien à les tester avant pour réussir votre premier trail.

    Step 6 : on programme une sortie longue par semaine

    En trail, les efforts sont souvent longs… Votre corps doit être prêt à tenir le coup !
    Pour le rendre plus endurant, réalisez une longue sortie hebdomadaire, de 2 voire 3 heures, le dimanche matin par exemple.

    Step 7 : optez pour le bon matériel

    Avant de dévaler les sentiers les plus escarpés, il est primordial de choisir le matériel adéquat à la pratique du trail !
    Ainsi, on déconseille totalement la paire de running classiques et on opte plutôt pour des chaussures exclusivement dédiées au trail, qui possèdent un meilleur amorti et étant cramponnées. Sinon, il est important de choisir son textile en fonction de la météo : votre tenue doit être imperméable et vous ne devez pas avoir trop froid ou trop chaud. Le temps peut-être changeant en montagne !
    On s’équipe ainsi d’un coupe-vent, mais aussi d’une polaire contre le froid en altitude.
    On ne lésine pas également dans l’achat d’une (ou de plusieurs) bonne paire de chaussettes et de lunettes de soleil adaptées.

    Step 8 : on ne vise pas trop haut pour son premier trail

    Si vous débutez dans le trail, ne pensez pas viser des 5 000 m de dénivelé positif (D+) dès vos premières sotties.
    L’important est d’y aller étape par étape et d’être organisé pour réussir vos premières courses ! Commencez par des sentiers faciles, pas forcément avec de la grosse montée. C’est aucun doute la meilleure solution si vous ne voulez pas être dégoûté dès le début. Et si vous ne voulez pas vous blesser.

    Latest Posts

    À ne pas rater