29 C
France
lundi, septembre 27, 2021
More

    Derniers articles

    COOKIES SUR INTERNET : Il est plus facile de les refuser

    Depuis le 1er avril 2021, rejeter les « espions » publicitaires doit être aussi simple que de les accepter. C’est ce qu’a mis en place la Cnil, gendarme de la protection de nos données personnelles.

    DES « MOUCHARDS » DÉSORMAIS SOUS CONTRÔLE

    Très éloignés des biscuits aux pépites de chocolat, les cookies internet n’en restent pas moins indigestes à haute dose.
    À chaque visite sur un site, ces fichiers témoins de connexion s’ installent automatiquement sur le disque dur de votre ordinateur, tablette ou smartphone, et stockent vos données de navigation. Certains sont nécessaires pour l’utilisation du site, par exemple pour mémoriser le contenu du panier d’achat ou sécuriser les paiements en ligne. D’autres servent à mesurer l’audience ou à afficher de la publicité ciblée sur le site, c’est-à-dire personnalisée en fonction des centres d’intérêt et des recherches de l’utilisateur.
    Désormais, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) exige que les sites web français simplifient le contrôle de ces mouchards ( délibérations Cnil n° 2020-092 du 17 septembre 2020).

    LES NOUVELLES RÈGLES

    Avant d’accepter les cookies, vous devez être informé de leur finalité de façon claire et synthétique et pouvoir les refuser aussi facilement que vous les acceptez (boutons et police d’écriture de même taille). Exit donc les paramétrages compliqués nécessitant plusieurs actions pour exprimer votre rejet. Les seuls cookies que vous ne pouvez refuser sont ceux indispensables au fonctionnement du site internet. Si vous constatez que l’un d’eux, français, ne respecte pas ces règles, vous pouvez adresser une plainte à la Cnil, soit en ligne ( cnil.fr/fr/adresser-une-plainte), soit par courrier (Cnil, Service des plaintes, 3 place de Fontenoy, TSA80715, 75334 Paris Cedex 07). Le fautif encourt des sanctions financières.

    MUR DE COOKIES

    Face à ce durcissement des règles voulu par la Cnil, certains sites ont opté pour la pratique dite du Cookie Wall. En clair, ils refusent l’accès gratuit aux utilisateurs s’ils n’acceptent pas tous les traceurs. C’est le choix de Marmiton ou de Doctissimo, pour ne citer qu’eux. Une pratique jugée légale par le Conseil d’État ( CE n° 434684 du 19 juin 2020).

    Latest Posts

    À ne pas rater